6 novembre 2008

Les couches lavables

On m'aurait parlé de couches lavables il y a quelques semaines, j'aurais dit : "Pouah ! Moi vivante, jamais ! Trop de boulot, trop de popo partout..." Mais voilà, j'ai changé d'avis. Quand on sait que les couches jetables :
- sont bourrées de produits chimiques dont les fabricants essaient tant bien que mal de nous cacher les noms (1 couche jetable = un verre de pétrole);
- représentent pour un seul enfant : 4,5 arbres, 25 kg de plastique obtenu grâce à 67 kg de pétrole brut, 4500 couches jetées aux ordures ménagères, non valorisables, qui mettront jusqu’à 500 ans pour se décomposer;
- coûtent trois fois plus cher que les lavables;
eh bien ça fait réfléchir.
Pour moi le gros moins des lavables c'est que ça prend plus de temps. J'entends d'ici les pro-lavables dire : "Mais non ça prend pas plus de temps !" Ben si quand même ! Une jetable c'est : je l'enlève, je la mets à la poubelle (éventuellement je descends la poubelle mais pas beaucoup plus que quand j'avais pas de couches). Une lavable c'est : je l'enlève, je nettoie la couche, je la mets dans le seau à couches, je fais une lessive, j'étends la couche.
Bref, malgré mes premières réticences et pour le bien de mon Loulou, j'ai décidé d'essayer les couches lavables.
J'ai donc commandé sur le site Lilinappy des Itti Bitti (dépêchez-vous, elles sont en promo jusqu'à la fin de la semaine) dans la gamme D Lish, avec 2 inserts/bosters en plus pour les fois où la couche ne sera pas mouillée. Il faut dire que ces couches sont toutes mignonnes et les couleurs plus jolies les unes que les autres. J'ai choisi chocolat et rouge.




Verdict dans quelque temps, lorsque j'aurai reçu mes couches et que je les aurai lavées plusieurs fois avant de les utiliser

Aucun commentaire: