19 janvier 2009

Des news

Le week-end dernier, nous avons laissé Éliott toute la nuit chez ses grands-parents pour profiter d'une soirée à deux et d'une grasse mat' le dimanche. Grossière erreur ! Car depuis Éliott se réveille plusieurs fois la nuit en hurlant et rien ne le console, impossible de le faire arrêter de pleurer... à part le prendre dans les bras. Certainement un sentiment d'abandon dû à ce fameux week-end, mais je soupçonne aussi un peu de comédie ces deux dernières nuits. Bref, j'ai essayé de le laisser pleurer pour ne pas qu'il s'habitue à ce que je le prenne dans les bras dès qu'il pleure, mais c'est peine perdue, il hurle à s'en étouffer. Imaginez devoir vous lever plusieurs fois par nuit pour bercer votre rejeton au moins 30mn et vous aurez une idée de l'état dans lequel je suis en ce moment... J'ai bien essayé de le relaxer avant le coucher : bain, massage, histoire et biberon "bonne nuit". En vain. Il a tellement pleuré ces dernières nuits qu'il a la voix éraillée. Si vous avez un remède miracle, une astuce, un conseil, n'hésitez pas.

La journée, tout va bien. Depuis hier, il adore mâchouiller un morceau de carotte (bio bien sûr !), il s'amuse avec pendant un bon moment.
Côté popotte, je lui ai fait quelques petits pots hier :
- poire
- poire/tilleul
- poire/cannelle
- jardinière (carotte, navet, courgette, poulet, persil et une pointe d'huile d'olive).

J'ai commencé à introduire la viande en début de semaine et il accepte beaucoup mieux les légumes verts mélangés avec un morceau de poulet...


2 commentaires:

Anonyme a dit…

pas trop de conseil à te donner...mais c'est sur, le plus difficile quand on a un enfant, ce sont les nuits...

Elodie

Au p'tit bonheur la chance

seryse a dit…

à cet âge là, les comedies ca n'existe pas et même après d'ailleurs, donc je dirais écoute ton petit, il essaie de te faire passer qqchose, parle lui de ce WE, le pourquoi du comment... ne le laisse pas pleurer tout seul, c'est là qu'il se sent perdu parce que tu n'es pas là pour l'écouter.
bizzzzz